Connect with us

Un pur kiffe avec un mec roux (Tahar Citebeur)

Tahar est comme un roi avec un rouquin soumis à sa grosse bite qui le pompe avant de se prendre son gros calibre dans le cul. Comme toujours, Tahar est endurant et nous montre toute sa puissance beur dans cette baise bestiale sans concession.

Nous les rebeus on kiffe les roux. Peut être qu’on trouve ça exotique je sais pas… En tout cas il semble que Tahar aussi ! J’aurais tellement aimé être à sa place, assis OKLM en train de fumer ma clope tandis qu’un mec s’applique à me faire une bonne turlutte. Tahar est comme un roi posé sur sa chaine.

Mais comme tout arabe macho qui se respecte, il aime prendre le contrôle, donc après quelques minutes il passe à l’action. Et même s’il n’aime pas sucer des bites, c’est tout autre chose en ce qui concerne bouffer des culs (encore un autre point commun).

Il lèche la rondelle du rouquin et quand il sent qu’elle bave de salive il lui enfonce sa bite. Bah oui… on est pas des sauvages quand même !Et même si le trou est étroit, rien ne freine le sexe épais de notre lascars qui se fraye facilement un chemin. Une fois bien dedans, il laisse la rondelle se dilater quelques secondes avant de commencer à bourrer. Il fait des mouvements avec une grande amplitude histoire de sentir sa queue massée de bas en haut par ses vas-et-viens langoureux.

Après quelques coups de bites, le mec roux semble vouloir s’assoir sur la bite de Tahar, mais comme tout bon musulman qui se respecte, il ne veut pas être dessous, toujours dessus frèrot ! Le passif se fait laminer le cul par son gros calibre et ses gémissements de plaisir en disent long sur le pieds qu’il prend. Tahar est un bon coup, vous le savez déjà si vous avez vu ses dernières vidéos.

Le blédard limera le passif pendant une dizaine de minute avant de cracher la sauce. Du sperme épais qui atterrit tout droit sur son partenaire qui se régale à recevoir la semence de son maitre. Cette nouvelle vidéo Citebeur est un pur kiff, comme toutes les vidéos avec Tahar, j’ai adoré la voir et la revoir. Pour la télécharger, rendez vous sur Citebeur.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *