Connect with us

Jeune BCBG dosé par Farid le bad boy l’algérien

On vous présente aujourd’hui Farid, un vrai bad boy qui est même passé dans un reportage de l’émission Complément d »enquête ! Il est de Cergy et fait les 400 coups avec son gang. Il travaille aussi dans un label de rap. Donc no scenar, Farid est un mauvais garçon !

A l’occasion, le mec aime doser les passifs. Il n’a jamais été passif, son credo, c’est défouraillier uniquement.

Quand par hasard il a rencontré le staff du label de Citebeur, il a accepté de tourner une scène, car le mec n’est pas du genre exhib. Malgré tout, comme vous allez le voir, on espère qu’une chose, c’est qu’il revienne au vue de baise !
On lui a dégoté Jonathan, un jeune keum au look BCBG qui vient dans les quartiers chics de Paris. Autant dire que le petit mec n’est pas dans son élément dans les caves des quartiers chauds. Surtout avec son polo de bourgeois tiré à quatre épingle.

Farid le soumet à sa bite en la déballant. Jonathan est à genoux et avale le gourdin. Ce n’est pas si facile au début, car c’est qu’il est bien monté le bad boy ! Mais après un peu d’entrainement, le jeune mec arrive à prendre la bite en gorge profonde sans s’étouffer. La turlutte est bien baveuse mais Farid en veut plus, tout de suite.

L’algérien plaque le cefran au sol et lui enfonce son dard sans ménagement dans le cul. Il force à mort pour le pénétrer le plus profondément possible. Jonathan à beau gémir et se raidir, rien y fait, Farid prend un malin plaisir à défoncer son petit cul serré. Ses couilles claquent fort contre ses fesses à chaque mouvement. Le claquement se fait entendre en loin et bien gavé du cul, Jonathan finit par éjaculer car il ne pouvait pas se retenir tellement c’était intensément bon.

A son tour, Farid éjacule et dose le cul du passif. Une insémination anale profonde qui lui rempli l’anus de jus bien épais.

Voilà une défonce qui restera sans nul doute dans les anales de Citebeur : sans concession avec une pure racaille d’une cité de Cergy. On espère fort revoir un jour Farid même s’il a dit que c’était que l’expérience d’un soir.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *